• Fille d'Hécate, tome 1 : La voie de la sorcière

    Critique : Salyna Cushing-Price

     

     

    Auteur : Cecile Guillot

    Résumé:"Je croyais n'être qu'une étudiante ordinaire et sans doute trop renfermée. Et puis, il a eu cette expérience étrange, la découverte de mon don... Maintenant je dois apprendre à m'accomplir en tant que sorcière, développer mes pouvoirs et trouver ma place en ce monde. Tout aurait-été parfait s'il n'y avait pas eu ces cauchemars et ces malaises. Quelqu'un cherche à me nuire ! Mais qui pourrait bien me harceler ainsi ?
    Et, pour ne rien arranger, j'ai aussi un mémoire à écrire pour valider ma dernière année de psycho. Ma vie n'est vraiment plus de tout repos !"

    Maëlys nous ouvre les portes d'un univers étrange et déroutant, celui de la Wicca. La quête spirituelle qui est sienne va l'exposer à des menaces insoupçonnées. Surtout que le destin pourrait bien placer sur son chemin, les clés qui l'aideront à résoudre les mystères d'une existence parsemée d'ombres… Car, une sorcière peut-elle s'épanouir coupée de ses racines, ignorante d'un passé dont pourrait dépendre l'avenir ?





    Date de parution : 2012

    Genre : fantastique


    Critique personnel :

    Ce petit roman des Éditions du chat noir permet de passer un bon petit moment ! Je vais commencer ma critique par les points négatifs, mais ils sont peu nombreux. Tout d'abord il y a une ou deux fautes de frappe, mais qui peuvent passer inaperçus si on lit rapidement ? Ensuite, le principal « défaut » selon moi, c'est que Maelys accepte trop rapidement d'être une sorcière. Un test, et hop : ha ouais j'suis une sorcière.... et elle se plonge sans plus de question dedans. Elle doute de beaucoup de choses, mais très peu de ça... Mais cela n'entame en rien le plaisir de lire ce livre. Ensuite les bons points : les personnages. Ils sont divers et variés et pour une fois, la majorité son des personnages féminins ! On ne tombe pas dans le roman à héroïne où elle est la seule femme « forte » au milieu d'un troupeau d’autres personnages principaux ou secondaires masculins. Et c'est fort agréable. Pour être juste sortie de la vie universitaire, je dois dire qu'on se retrouve totalement dans le monde de la fac. C'est bien décris et fidèle à la vie estudiantine : cours à n'importe quelle heure, secrétariat, bureau caché dans des couloirs bizarres.... Une vraie plongée dans la fac.

    Partager via Gmail Pin It

  • Commentaires

    1
    Lundi 15 Octobre 2012 à 12:00
    I haven't read this book before and I must say , that your review interested me a lot.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :