• Rencontre avec Limaginaria

    Les deux fondatrices de Limaginaria, Felixitia et Rowena, ont bien voulu répondre à quelques questions ! Je rappelle que Limaginaria propose des critiques d'ouvrages littéraires de Fantastique. Les questions leur ont été posé individuellement, puis je les ai regroupé.

     

     


     

    Chenille Lecter : Pour commencer, peux-tu te présenter ?
    Felixitia : Je m'appelle Elodie, j'ai 21 ans et je suis en fin d'étude en Communication (Licence Professionnelle). J'adore lire et surtout écrire car j'ai les pieds sur terre et la tête dans les nuages. Enfin, vous l'aurez peut-être remarqué ?

    Rowena : Je m'appelle Jessica, j'ai 21 ans également. Je viens d'obtenir un BTS en communication. Je suis assez spirituelle, ce qui explique certainement le fait que je sois une grande rêveuse.

    C. L. : Tu as monté, avec ton amie, un site, Limaginaria, qui propose de nombreuses critiques de roman fantastique et de SF. Quel était le but de votre démarche ?
    F : Alors, pour commencer, Rowena est bien plus qu'une amie puisque c'est ma soeur jumelle (hé oui!). Notre démarche en créant le site, était surtout de proposer des idées de lecture aux visiteurs, et une sorte de "débriefing" argumenté aux auteurs et éditeurs.
    Cela rend mes lectures utiles et c'est cela que j'aime dans le fait de lire. Lire pour vivre de bons moments, c'est bien, mais lire pour en discuter après, je trouve ça encore mieux. Je n'aime pas l'idée qu'une fois la lecture terminée, le livre gagne sa place dans la bibliothèque et sombre dans l'oubli.
    R : Je crois que Felixita a tout dit ! Mais si je peux apporter un petit complément, je dirais que nous souhaitions également apporter notre soutient aux petites maisons d'édition et à des jeunes auteurs français, en leur permettant de se faire connaitre à travers notre site. Nous pensons qu'il est important de promouvoir les talents français, car trop de maison d'édition les délaisses aux profits de best sellers américain ( pas toujours très bon en plus).

    C. L : D'où te viens cette passion pour la lecture et la littérature ?
    F : Je ne saurai pas dire exactement d'où elle vient, je crois que c'est le résultat de plusieurs choses. J'ai découvert très tôt la lecture grâce à mes parents qui sont aussi de grands lecteurs. J'ai toujours aimé ce sentiment d'évasion et de bien-être que l'on ressent à lire la vie de personnages extraordinaires.
    Des films m'ont beaucoup marqué également, comme le film "Merlin", de Steve Barron, la série X-Men ou l'excellente saga du Seigneur des Anneaux que l'on ne présente plus.
    R : Comme ma soeur, la lecture est pour moi un moyen de fuite extraordinaire. Tout est possible dans les livres, et surtout, chacun est libre d'imaginer l'univers qui lui plait grâce à des mots. C'est fantastique ! Nous avons trouvé très tôt un refuge dans la lecture, puis l'écriture... 

    C. L : Combien de livres lis-tu par mois ? Comment les choisis-tu ?
    F : Je ne fais pas le calcul car cela varie en fonction de beaucoup de choses (emploi du temps, épaisseur du livre...), mais généralement je lis un roman par semaine. Je ne veux pas me forcer en me disant "vite, vite, quelqu'un attend ma critique". L'important pour moi est de prendre plaisir à lire pour ensuite donner l'avis le plus objectif possible. Lire en 3 jours et ne rien comprendre ne sera pas d'une grande aide pour écrire quelque chose de constructif.
    Concernant les choix, c'est également très large. Je lis en priorité les romans que je reçois de la part des auteurs/éditeurs, ensuite je choisi en fonction de mes préférences et coups de coeur (mon panier Amazon est constamment plein XD). Je ne choisi pas, par exemple, les livres qui ramèneront le plus possible de visiteurs sur mon site. Je pourrai le faire, mais dans ce cas il faudrait que je sois à 100% dans la bit-lit (genre qui n'est pas mal mais très répétitif je trouve) et que je délaisse les autres genres. Or, il y a tellement de bonnes choses! Enfin, j'essaie un maximum de chroniquer des romans émanant de petites structures. Car il y a de bonnes choses en matières de "petits éditeurs", et je suis un peu contre le fait de promouvoir toujours ceux qui ont déjà de l'argent et de la notoriété (ils n'en ont pas besoin). 
    R : Pour ma part, je n'ai pas d'obligation de " randement ", puisque je ne chronique des livres qu'occasionnellement pour le site. ( d'ailleurs je n'ai qu'une chronique à mon actif pour le moment). Ceci étant principalement dû au fait que je ne lis pas que des livres dans le domaine du fantastique ou de la fantaisie. Ils n'entrent donc pas dans la ligne du site. Cependant, j'aime prendre le temps pour lire, temps que je n'ai pas eut récemment à cause des examens ! Je compte bien m'y remettre pendant l'été. Je ne pourrais donner un chiffre de lecture par mois car, comme l'a dit ma soeur, plusieurs facteurs rentrent en compte : le temps, la disponibilité, la taille du livre, si l'histoire est captivante ou non etc...
    Je choisis mes lectures selon mon humeur et mes envies du moment. Si je suis plutôt dans un état d'esprit "triste", j'aurais tendance à lire de la fantaisie pour m'évader. Si le moral est au beau fixe, j'irais plutôt vers des livres sur fond historique ou policier. Tout dépend également de ce qu'il y a de disponible sous la main, mais niveau fantaisie, la bibliothèque de ma soeur ne manque pas de titre !

    C. L. : As-tu des difficultés pour faire vivre Limaginaria ?

    F : Pour ma part, non, pas vraiment. Après, tout dépend des objectifs que l'on se fixe. Pour l'instant, les miens sont surtout d'avoir un public qualitatif plutôt que quantitatif, c'est-à-dire d'avoir un retour positif sur les critiques plutôt qu'un gros compteur de visite inutile. A l'heure actuelle, la fréquentation reste modeste mais en constante progression, ce qui est encourageant pour la suite.
    Cependant, je ne peux pas nier qu'il est assez difficile de sortir du lot dans un domaine où de nombreux sites et blogs existent déjà. A ce titre il me semble encore plus important de faire des chroniques de qualité plutôt que de quantité. J'ai déjà pu voir sur la toile des critiques de quelques lignes pour des romans de plusieurs centaines de page. Cela me semble toujours un peu juste, surtout quand ce n'est pas argumenté.
    R : C'est surtout ma soeur qui gère le site et surveille les statistiques, mais je m'efforce d'en faire la publicité, que ce soit sur le net ou autour de moi. Mais tant que la passion est là, je pense que le site n'aura pas trop de difficulté à vivre. Pour l'instant il tourne bien, je ne me fais pas trop de soucis pour la suite. Il ne peut que progresser!

    C. L. : Quel retour as-tu sur cette initiative ?
    F : Je mettrai la question au pluriel, car les retours sont nombreux et toujours positifs. Surtout de la part des auteurs et éditeurs qui nous envoient leurs travaux. Les termes qui reviennent souvent sont "constructifs", "intéressant", "bien fait" et "agréable" en parlant du site. Cela fait plaisir et j'espère qu'ils seront encore nombreux à solliciter notre avis et à nous faire confiance.
    Et puis il y a un retour personnel, car analyser des textes me permet de repérer des erreurs et des choses à ne pas faire ou à faire. Je trouve que j'écris bien mieux depuis que je chronique des romans. Mine de rien, c'est une bonne école.
    R : Encore une fois, ma soeur est mieux placée que moi pour répondre, car c'est elle qui a tout fait! J'ai très peu de retour car les auteurs et éditeurs s'adressent, de ce fait, plutôt à elle. Mais d'un point de vue personnel, je suis très contente de pouvoir faire quelque chose avec ma soeur, cela nous soude un peu plus et je me sens utile.

    C. L : Que pensez-vous des initiatives à l'image de Plume Imag'In Air, c'est-à-dire des groupes ou forums qui proposent des textes de jeunes auteurs francophones ?
    F : Personnellement j'adore ça! Je trouve que c'est bien que cela existe car, à défaut de faire vivre des auteurs financièrement, cela permet au moins d'échanger et de s'entraider. Les auteurs qui ont le courage (car je trouve qu'il en faut pour se lancer dans l'arène) de poster leurs textes ne peuvent que s'améliorer et sincèrement j'ai toujours encouragé les gens à créer et partager des choses autour du livre. A l'époque actuelle, nous avons tous besoin de nous évader un peu et la littérature me semble être un moyen sein et assez bon marché. Il faut que cela continue.
    R : Ce sont de formidable plateforme de diffusion! Si chacun joue le jeu en respectant les textes des autres, ne plagiant rien ou ne s'appropriant rien (car le risque existe toujours sur internet, malheureusement, et les gens malhonnêtes se cachent partout), ces initiatives doivent être encouragées. Elles permettent également à certain d'acquérir de la confiance en eux et en leur texte. Puisque cela apporte du positif aux gens, elles méritent de continuer.

    C. L. : Lis-tu combien de choses sur ce type de forum ? A ton avis, est-il possible de trouver de bons textes ?

    F : Alors, concernant le nombre de lecture je n'ai aucun chiffre à donner malheureusement. Je fais de mon mieux pour être présente et surtout constructive, mais comme j'ai quelques difficultés à lire sur écran je ne lis pas tout. Disons que je choisi certains topics dont l'histoire me semble intéressante et j'essaie de lire les nouveautés et les choses déjà postées. Après, pour ce qui est d'y trouver de bons textes, je pense que oui. Même si c'est vrai que cette technologie permet à beaucoup de gens de poster leurs textes et donc de présenter une quantité de choses non relues et parfois qui ne ressemblent pas du tout à de la littérature, il y aura forcément un bon texte dans le lot. Et dans le fond tant mieux : si 1 000 textes permettent au moins d'en faire sortir 1, le paris est déjà gagné.
    R : Pour répondre honnêtement, je n'ai pas eut le temps récemment de passer sur ce type de forum. Cependant, je pense qu'il est possible de trouver de bons textes tout de même. Etant ouvert à tous, il est possible de retrouver un panel de qualité varié, allant du débutant à l'auteur un peu plus expérimenté qui cherche à avoir des avis objectifs et constructifs sur ses écrits. Encore une fois, Internet est très vaste et regroupe tellement de personne que tout est possible ! Cependant, il est clair qu'avec cette liberté et la facilité qu'il y a de diffuser son texte, les textes de moins bonne qualité prennent le pas sur de bon texte. Il faut donc avoir l'oeil pour dénicher un talent !

    C. L : Tu as été éditée (ou auto-édité, je me souviens pas XD). Peux-tu nous parler de cette expérience ? Recommencerais-tu ? (cette question s'adresse plutôt à toi, je ne connais pas le parcours de Rowena)

    F : Je ne fais pas d'auto-édition car je pense que cela n'est pas un gage de qualité au contraire. En revanche c'est vrai que j'ai été édité deux fois et cela a été deux expériences complètement différentes. J'ai commencé par publier un roman chez Edilivre. Cette expérience m'a montré un peu le monde de l'édition, comment se passe la publication d'un livre, le contrat, le plaisir d'avoir le produit fini dans les mains, son nom sur la couverture... en revanche je ne recommande pas ce type d'édition car je me suis vite rendue compte que si mon texte a été publié ce n'est pas pour sa prétendue qualité mais bien parce qu'il rapportera de l'argent à l'éditeur par le biais des quelques ventes effectuées (sur lesquelles je n'ai finalement touché aucun centime). Le point positif est que cette édition est à compte d'auteur. Je me souviendrai toujours d'une phrase que Sire cédric m'a dit au salon du livre en 2007 : "Si tu dois dépenser ne serait-ce qu'un centime pour te faire éditer... Pars en courant!!". Et il a raison, Edilivre propose de nombreux services payants (relecture, couverture...) que je n'ai pas pris. Donc à l'arrivée même si je n'ai pas gagné un centime, je n'en ai pas perdu et c'est déjà ça. Si mon but en publiant n'est pas de gagner de l'argent, il n'est pas non plus d'en perdre. De ce côté là, je ne recommencerai pas chez cet éditeur car certaines de ses pratiques sont tout de même un peu limite.
    La seconde publication est à mes yeux la plus belle car elle résulte d'un vrai choix de la part de l'éditeur (les formidables éditions du Petit Caveau). J'ai répondu à un appel à texte pour créer un recueil de nouvelles sur le thème des vampires et de "L'or et le sang", et ma nouvelle a été sélectionnée parmi plus de 40 textes. Là j'ai pu véritablement participer à l'aventure de la publication avec, en prime, une superbe couverture de la part de Véronique Thomas. Une jolie expérience qui n'était pas guidée uniquement par l'argent mais bien par une envie collective de produire un bel objet avec de beaux textes. Une expérience à retenter et que je conseille à tous les auteurs en herbes. Écrire des nouvelles permets d'améliorer son style sur de courts récits et c'est très enrichissant.
    ( R : En effet, je n'ai rien publié donc je laisse ma soeur y répondre toute seule! :) ) 

    C. L. : Quels sont tes projets à venir ? Les critiques à venir ?

    F : Pour les projets à venir, j'aimerai commencer par améliorer un peu le site avec notamment une fonction permettant aux visiteurs de laisser des commentaires sur les fiches, pour donner leurs avis sur les critiques. Toutefois je n'ai pas les connaissances requises pour ça et je suis toujours en train de chercher un moyen d'y parvenir. Donc c'est en projet mais pas encore abouti.
    Du reste, l'édition associative me tente bien, avec Rowena et peut-être d'autres personnes. Les idées sont bien en place mais je ne veux pas annoncer quoi que ce soit car il se peut que ça n'aboutisse jamais. Je ne suis pas superstitieuse mais pour l'instant tout n'est qu'en phase de projet, de devis, d'idée et de motivation. Wait and see, comme on dit.
    Enfin, concernant les critiques à venir, j'ai créé un sujet sur notre forum, accessible à tous, récapitulant la liste des futures chroniques. Il est disponible à cette adresse : http://limaginaria.forum.st/les-news-du-site-f5/quelles-critiques-vont-bientot-arriver-sur-le-site-t4.htm sachant que le premier livre de la liste est le roman en cours de lecture.
    Si Rowena souhaite créer sa liste, je l'indiquerai dans ce sujet.
    Merci pour vos questions et à très bientôt.
    R : Comme dit plus haut, je lis de tout, donc je préfère ne pas faire de liste, ce qui serait une manière de me contraindre à avoir des lectures "figées". Donc peut-être que j'aurais le plaisir à chroniquer d'autre livre! Cela a été un vrai plaisir de faire un papier sur le livre "l'enfant des cimetières " de Sire Cedric , et j'espère que d'autre de mes lectures entreront dans la ligne du site.

    Enfin, nous avons un nouveau projet ensemble, avec Felixita. J'espère que nous arriverons à le mener à terme. Encore une fois, le plaisir avant tout ! Le temps nous dira si nous avons eut tort ou raison de rêver à ce nouveau projet, mais pour l'instant, nous y croyons. La suite dans quelques mois.
    Merci, et à bientôt !

     


    Moi, ainsi que le Staff de Plume Imag'In Air, les sommes très reconnaissante du temps qu'elles nous ont accordé !

    Vous pouvez retrouver Limaginaria sur Facebbok, mais aussi, et surtout, sur le site :

    http://ekladata.com/qpl3QOmgHmiKnmN01A77Dx6jGnc.gif


    Partager via Gmail Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :