• Xian Moriarty en mode dessinatrice.

    Xian Moriarty, membre fondatrice de Plume Imag'In Air, ne se limite pas à écrire. Elle dessine également. C'est en temps que dessinatrice qu'elle a bien voulu répondre à quelques unes de mes questions.

     

     


     

    Chenille Lecter : Alors, non seulement tu nous pourris avec tes histoires, mais tu nous pourris avec tes dessins maintenant...Peux-tu nous dire comment cela a commencé ?

     

    Xian Moriarty : Premièrement, toi, il va falloir qu'on est une petite discussion après cette interview (rire). J'ai commencé à dessiner au collège. Pour être honnête, j'étais super jalouse car deux de mes meilleures amies qui dessinaient comme des déesses. Et moi, qui avait des pieds à la place des mains, j'ai voulu faire comme elle. A l'époque, je dessinais version très manga. Il faut dire que c'était le début de la monde manga.

     

    C. L. : Quels ont été tes études dans ce domaine ?

     

    X. M. : Aucunes. Je suis autodidacte. Bien sûr, j'ai quelques bouquins pour m'aider....et des amies formidables qui me donnent beaucoup de conseils.

     

    C. L. : Tu as donc appris seule. Est-ce parfois difficile de faire un dessin qui te trotte dans le tête?

     

    X. M. : Très difficile ! En plus, j'ai du mal à retranscrire sur papier les volumes. Il faut aussi dire que mes études me prennent beaucoup de temps, je ne dessine pas autant que je veux, même si mes feuilles de cours sont très régulièrement utilisées comme papier à dessin (rire). Je met énormément de temps pour faire un dessin "complet", entre 4 et 5 heures, et le résultat n'est pas souvent au rendrez-vous. 

    De plus, j'ai beaucoup de mal à faire les vêtements, les bijoux et autres détails. Je ne parle même pas des décors et animaux, c'est largement en dehors de mes domaines de compétence.

     

    C. L. : Tu dessines principalement les personnages de tes histoires, pourquoi ?

     

    X. M. : Je fais aussi quelques fanarts, mais c'est vrai que c'est plus rare. Dessiner mes personnages me permet de les rendre plus vivants à mes yeux. Et puis, j'aime bien les mettre en scène. Malheureusement, mon coups de crayon est encore très incertain. Il est assez rare que mes personnages aient une tête "fixe".  Cela veut aussi dire que j'évolue. C'est bon signe non ?

    J'ai aussi beaucoups de mal à me satisfaire des aspects de mes personnages.  C'est très frustrant de ne pas pouvoir retrouver sur papier ce que l'on voit dans sa tête.


    C. L. : Avec quel matériel travailles-tu ?

     

    X. M. : Du papier...(rire). Après, c'est très léger : un crayon bleu pour les formes générales, puis un bon vieux de le vieille crayon à papier. Je fais un peu de couleur avec des crayons aquarellables, mais je ne maîtrise pas du tout ces derniers. Mais j'espère que mes "maîtres" m'aideront à les apprivoiser.J'ai aussi un "monsieur ocedar" pour les poses....


    C. L. : Envisages-tu une carrière dans ce domaine ?


    X. M. : Non, pas vraiment. Je suis réaliste. Mon niveau de dessin est assez médiocre et je suis très limitée. Bien sûr, j'espère pourvoir faire des progrès. Mais en parlant de ça, c'est vrai que pouvoir mettre en BD mes écrits serait un vrai rêve ! Surtout pour "Macha" ma série de cape et d'épée ! Je suis une grande fan des combats à l'épée et j'espère pouvoir en dessiner un jour. De plus, j'ai la chance d'être mon propre modèle car je pratique l'escrime artistique depuis 4 ans (rêve).

    Sinon, je ne serais pas contre de m'associer à un dessinateur de talent pour mettre en page n'importe quelles de mes histoires. Mais faire des illustrations des mes histoires me suffit amplement pour le moment.

     

    C. L. : Quelque chose d'autre à dire ?

     

    X. M. : Heu, bonne question. Sûrement la plus pertinente depuis le début de cette interview (rire). Je ne sais pas quoi dire d'autre sur mes dessins.Ha, si ! Je sais faire du dessin archéologique : dessin de céramique, de matériel lithique, des plans et des coupes de trous de poteaux ! (rire) Mais je ne crois pas que cela soit le sujet de cette rencontre.

    J'espère juste pourvoir faire des progrès pour enfin pouvoir mettre en scène ce que je veux. Sinon, je suis ouverte pour tout conseil ou critique. J'espère aussi que les lecteurs de cet interview me pardonneront mes fautes d'orthographes. Je jure que je me soigne.

     

     


    Vous pouvez retouver l'unviers de Xian Moriarty sur son blog ainsi que sur son deviantart.

     

    Les écrits de cette demoiselle sont disponibles sur Plume Imag'In Air.

     

    Je la remercie du temps qu'elle m'a consacré ! Maintenant, va finir de faire ton mémoire ! Feignante va ! *esquive une chaussure*

     

    Voila un de ces derniers dessins.... C'est pourrir n'est-ce pas *esquive une nouvelle chaussure*

    http://ekladata.com/LJrqMJ5KjZVih-m6YS9OVvof_9Q.jpg

    Partager via Gmail Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :